Approfondir

J'ai écrit ces textes pour vous présenter un approfondissement de l'univers de mes séances.
(Important : Le Soin réunifiant ne se substitut en aucun cas à un soin médical ou psychiatrique. Pour tous problèmes médicaux ou psychiatriques, veuillez consulter un médecin).
                                               ⭒⭒⭒

L'art du lâcher-prise



"Celui qui veut faire ne peut gagner l'Univers"
                                                   Lao Tseu

     Cette phrase nous dit que c'est l'ouverture à ce qui est qui est la clé.
Cela nous parle donc de lâcher-prise … un mot employé à tout va et pourtant, le comprenons nous (prendre avecréellement ? Essayons de voir ce qu'il veut dire, comment le trouver et quelle est sa portée …
     Dans le Soin réunifiant il est primordial d'être pleinement présent à ce qui est ressenti par le corps, pour venir toucher l'Être (du corps à l'Être …), ce qui nous amène au coeur de la phrase de Lao Tseu. 
Prenons donc l'exemple de ce Soin pour explorer le lâcher-prise. 
Bon nombre d'entre nous pensent qu'il est facile de lâcher-prise au cours d'un massage ou d'un soin énergétique, car nous sommes "pris en main", il n'y a plus qu'à se laisser faire pour obtenir la détente profonde recherchée … 
Mais c'est sans compter le mental, qui ne se laisse pas faire, car si vous lâchez-prise il est obligé de s'effacer et cela il ne le supporte pas ! Le mental est comme un petit enfant qui veut être au centre de toutes les attentions. Nous voilà donc assailli par des pensées en tous genre, qui nous emmènent loin de ce qui se passe sur la table de soins.
     Il ne s'agit donc pas de s'y allonger pour trouver la détente, mais de se positionner depuis un autre endroit à l'intérieur de soi, pour que le mental fonde comme neige au soleil
Si vous vous positionnez depuis votre mental, c'est que vous vous identifiez à lui, vous avez remis les clés du Paradis au mauvais Gardien.
Le véritable Gardien est votre corps.
Positionnez-vous depuis votre corps
C'est le début du lâcher-prise.
     Se positionner depuis son corps veut dire focaliser toute son attention sur la sensation créée par le toucher, s'y mêler étroitement jusqu'à s'y fondre (Qui s'y fond ? Le "Je" que nous employons pour nous désigner et qui est totalement identifié au mental). 
Mais cette attention à la sensation doit être libérée de toute attente de résultat, de volonté de réussir … ("vouloir faire"). C'est une attention qui ouvre … sur un champ plus vaste, inconnu pour la plupart d'entre nous.
Vous commencez alors à être votre corps, à le sentir de l'intérieur, à être connecté au Vivant qui l'habite, de manière subtile et qui fait partie de l'intelligence qui sous-tend la création de toute chose en ce monde, qui y participe. 
Vous "gagnez l'Univers" …
"La conscience présente au corps énergétique, c'est la conscience qui se rappelle de son origine et revient à la Source". Eckhart Tolle
     C'est-à-dire que vous êtes alors en contact avec une part de vous-même infiniment plus vaste que celle à laquelle vous vous accrochiez (le mental). 
Et que cette vastitude vous ouvre à plus que vous n'auriez jamais pu imaginer.
Là réside votre vraie force.
     Le lâcher-prise dans votre vie commence par la prise de conscience que, lorsque vous parlez, pensez, ressentez et que vous dites "Je", vous le dites en vous identifiant totalement à votre mental, et que ce n'est pas le juste positionnement. 

    -"Si nous sommes ancrés dans notre "grand moi", le monde entier sera à notre disposition".

    -"Ceux qui n'ont pas trouvé la vraie richesse, qui est une joie radiante, une paix profonde, le sentiment d'être relié à quelque chose d'immense et d'indestructible, quelque chose qui, paradoxalement, est essentiellement soi mais pourtant bien plus grand que soi, sont des mendiants, même s'ils possèdent des richesses".
Dominique Loreau, "L'art de l'essentiel"


     

Au seuil de notre corps



« Le dessein ultime du corps est de servir à la découverte du corps cosmique qui est l'univers dans sa totalité »
Nisargadatta Maharaj

   Si nous mettons à plat ces paroles, elles ne nous disent rien moins que ceci : notre corps est une "porte" vers une dimension qui dépasse totalement la réalité à laquelle nous sommes habitué ! 
Une dimension aussi vaste, aussi puissante, intelligente et infinie que l'univers dans sa totalité ! Qui comporte en elle toutes les ressources et avec laquelle, si nous nous y ouvrons, nous pouvons accomplir des merveilles.

"Les miracles ne sont pas en contradiction avec les lois de la nature, mais avec ce que nous savons de ces lois."
Saint Augustin

   Saint Augustin souligne bien que ce qui nous sépare des lois de la nature, c'est le savoir que nous en avons ou autrement dit notre conditionnement mental, qui nous fait observer le monde avec des oeillères très étroites. C'est donc le mental auquel nous sommes totalement identifié qui est en cause en nous séparant des "lois de la nature", alors que notre corps lui, en fait partie intégrante.
Il EST la nature …


De tous temps et dans toutes les traditions il est un fait avéré, étudié et reconnu que l'homme est capable d'utiliser des facultés considérées comme extraordinaires, mais totalement inexplorées par le plus grand nombre d'entre nous. 
Ces phénomènes ont été étudiés de manière rigoureusement scientifique ne laissant aucune place au doute. 
Les recherches également en physique quantique par exemple, ou les neurosciences nous ouvrent à un nouveau paradigme sur les possibles de la vie, de l'Homme … 
Nous vivons une époque formidable, avec une grande ouverture des consciences !



Nous avons en nous bien des ressources possibles … !
Et face aux problèmes rencontrés dans la vie, nous avons peut-être tout interêt à nous ouvrir à l'intelligence de notre corps qui semble infinie …
Alors si le corps est une "porte", la question est : comment être sur le seuil ? 
Nous qui sommes tellement séparés de notre conscience corporelle et identifiés à notre conscience mentale ? Au point d'ailleurs d'avoir l'impression d'être un mental qui a un corps (qu'il traîne la plupart du temps comme un boulet) ?

En plongeant en apnée totale dans les sensations corporelles. 
En plongeant sans aucuns des conforts ou "béquilles" mis en place pour nager dans les eaux "troubles" de la vie. 
Sans rester attaché à notre sens identitaire, à l'habitude "d'être nous". 
C'est accepter l'inconnu pour rencontrer l'Un connu …
L'apnée symbolise ici le passage de l'être qui s'identifie à ses habitudes comportementales, vers l'être qui accepte d'explorer cet au-delà de lui-même.
En acceptant de plonger "nu", nous nous rendons ainsi perméables à la puissance du contact avec ce miracle de la vie que nous sommes.

Vous pouvez pratiquer par exemple cette immersion en faisant la queue, ou dans les transports en commun … 
Au lieu d'attendre passivement profitez-en pour activer vos sensations corporelles, ressentez le maximum de la surface de votre peau et soyez juste présent à ces sensations. 
Savourez-les, savourez la présence à vous-même qui vous plonge dans l'éternité du présent, hors du temps du mental.
Ou le matin en vous réveillant, avant de sortir de votre lit, et le soir avant de vous endormir.
En faisant la vaisselle, en vous lavant les mains ou en prenant votre douche ou bain, sentez réellement le contact de l'eau sur votre peau.
Ou encore au cours de votre pratique de Yoga, Taï-Chi, Qi-Qong ou méditation … en dansant … marchant …
Lorsque vous vivez des émotions, ressentez les répercutions dans votre corps, observez ces sensations sans vouloir les changer qu'elles soient à priori négatives ou positives. 
Autorisez-vous à explorer …



Plus vous pratiquerez la conscience à vos sensations corporelles et plus vous serez sur le seuil
Plus vous serez sur le seuil et moins vous donnerez de pouvoir à la force de votre mental qui vous maintient dans une vision limitée de ce qu'est la vie.

Vous passerez du monde du savoir à celui de l'Être.

C'est le tout début du chemin vers ce corps cosmique 
qui est le coeur de vos cellules …



"La connaissance est expérience. Tout le reste n'est qu'information"
Albert Einstein




amour et protection amour et protection amour et protection amour et protection amour et protection amour .........

À quel point le toucher est important



"Toute rigidité musculaire contient l'histoire et la signification de son origine. Sa dissolution non seulement libère l'énergie … mais aussi ramène à la mémoire la situation infantile même où le refoulement a eu lieu".                                   
                                                                                                             Wilhelm Reich











   Cette citation invite à prendre conscience que notre corps est bien plus que ce que l'on peut s'imaginer, car très peu de personnes vivent dans leur corps.
La plupart d'entre nous ont un corps. Possèdent un corps. 
Et c'est paradoxalement et précisément le fait-même de vivre de cette manière qui nous éloigne de notre corps, nous divise et nous épuise.
La tête d'un côté avec son mental surpuissant, et le corps suivant loin derrière … 
   Or le mental fait partie du corps, nous sommes ce corps Avec toutes ses dimensions, ses couches liées les unes aux autres : physiques, mentales, émotionnelles, énergétiques,  spirituelles …
Dans le Soin réunifiant le toucher, grâce à une plongée dans le pur ressenti, nous ramène dans notre corps en nous apprenant à vivre depuis l'intérieur de ce corps, dans l'unité.
Et … ne dit-on pas que "l'union fait la force" ?

  
Face à une situation adverse le mental s'empare de nous au point que nous nous identifiions totalement à lui au détriment de la présence à notre corps dans sa globalité, venant ainsi y imprimer des émotions (qui sont une réaction du corps à notre mental). 
Un cercle vicieux s'installe entre pensées et émotions qui s'attisent l'une l'autre, les émotions s'engrammant de plus en plus profondément …
C'est ainsi que notre corps devient le dépositaire de nombreuses mémoires venant non seulement de notre enfance mais également de nos aïeuls, comme la psychogénéalogie * le révèle, et que nous recevons en héritage tout comme la couleur de nos yeux ou de notre peau.

   C'est la présence à nous-même à laquelle nous convie le Soin réunifiant, qui vient dissoudre les émotions cristallisées dans le passé ("le seul domaine à partir duquel le véritable changement peut s'opérer et où le passé peut se dissoudre, c'est le présent", Eckart Tolle).


   * Quelques mots à propos de la psychogénéalogie :
   C'est le Pr Anne Ancelin Schützenberger, psychologue et psychothérapeute, qui est l'inventeur de ce concept mettant en évidence le fait que nous recevons en héritage tout le vécu familial sur plusieurs générations, notamment les traumatismes, dénis, tabous, secrets, conflits … 
Cet héritage se manifestant entre autres par des situations de répétitions de schémas bien souvent inconscients, par loyauté invisible à nos aïeuls. 
Ces schémas répétitifs peuvent s'étendre à tous les domaines de notre vie et se manifester de diverses manières : comportementales (comportement d'échec, de fuite, de dépendance, d'abus de pouvoir …), psychosomatiques (angoisses, maladies chroniques, maladies graves …), des accidents à répétitions dans le sein d'une famille, des morts prématurées ou violentes, des abus …
   C'est la prise de conscience (donc la présence à nous-même) de cet héritage inconscient qui permet de s'en libérer -souvent de manière spectaculaire- et d'avancer sur notre chemin, allégé d'un fardeau que nous n'avons plus à porter ni à transmettre …

  


Arrêter de créer du destin …

     

"Ce qu'on ne veut pas savoir de soi-même finit par arriver de l'extérieur comme un destin."
                                                                                                     Carl Gustav Jung



(c) Michal Mahgerefteh
"Guérir signifie devenir entier. Mais c'est une chose impossible à faire si nous ne nous sentons seulement concerné que par la partie malade de notre corps. "Le mot salut vient du latin salvus, qui signifie guérir et entier. Le salut est basiquement et essentiellement une guérison, le rétablissement d'un entier qui était brisé, perturbé et désintégré. " (Paul Tillich). Devenir entier signifie laisser émerger à la lumière tout ce qui est en nous, ne rien laisser dans l'obscurité, si difficile et douloureux que cela puisse être. Il nous faut avant tout reconnaître toutes les parties de nous-même que nous avons ignorées, déniées, que nous avons essayé de rejeter ou d'éliminer. Guérir signifie accepter tout cela dans notre esprit conscient, dans notre coeur, dans notre vie. Aussi longtemps que nous rejetterons certaines parties de nous-même, nous ne serons pas entier"  
                                          Debbie Shapiro                              
                                                                                    
     

    Pourquoi est-ce que ce qu'on ignore et laisse dans l'obscurité finit par arriver comme destin ? 
Parce que nous faisons partie d'un Tout, d'une Intelligence qui orchestre toute chose de manière parfaite afin de maintenir une complétude, une plénitude
Le ballet du système solaire dans l'espace, le cycle de l'eau sur la Terre, la chaîne alimentaire des animaux, les feuilles sur les arbres à chaque printemps, le renouvellement de nos cellules … Tout est contenu dans notre corps, car nous en sommes issus !
     Seulement à la différence de toute chose sur Terre, l'homme est le seul être à posséder un mental, et le mental tel qu'il est utilisé par la majorité d'entre nous est ce qui nous sépare de cette merveilleuse Intelligence, notre nature profonde … 
Mais c'est aussi là que commence l'aventure humaine !

     Lorsque nous sommes confronté à une situation douloureuse, cette situation a toujours un impact dans notre corps, qui se manifeste sous la forme de sensations corporelles. Mais la plupart du temps, nous ne voyons pas ces sensations, car les reconnaître reviendrait à les accepter et il nous semble impensable (et là c'est le mental qui parle) d'accepter une sensation désagréable. 
Alors nous commençons à composer avec ce qui nous arrive en biaisant avec la RÉALITÉ (les sensations), par le truchement du mental qui se met à déverser des flots de pensées conditionnées à notre vécu, notre héritage psycho-généalogique et l'inconscient collectif issu de notre culture : pensées de colère, tristesse, angoisse, peur, révolte, jalousie … 
(c) Carlos Gutierrez
Nous avons tous fait l'expérience que ces pensées, loin de nous soulager, attisent au contraire notre émotion. Nous prenons même parfois un malin plaisir quasi-inconscient à nous complaire dans ces pensées qui nous font du mal … et du bien, car nous sentons que le sens de notre identité s'est renforcé "après ce qui nous est arrivé" … Nous collons à tout ce qui est conditionné en nous, et cela nous rassure inconsciemment au milieu de notre détresse. Cela, au moins, nous semble être en place. 
Et l'on s'empresse de tout raconter aux amis … 


On est "devenu" ce qui  nous est arrivé


     Tout cela fait le jeu du mental, au détriment de la présence aux sensations initiales liées à l'événement. Or les reconnaître telles qu'elles sont en les observant sans les juger, permet de laisser la place à cette Intelligence en nous infiniment plus vaste que le mental, pour qu'elle rétablisse l'énergie perturbée, dans un élan Vital vers la plénitude.


Si nous ne voulons pas les reconnaître et les mettons "sous le tapis" du mental limitant et conditionné, la vie rendra manifeste dans notre réalité (le "destin") ce qui correspond vibratoirement à l'énergie nouée et bloquée en nous. 
Ceci afin que cette "résonnance" nous permette de nous reconnecter avec les sensations ignorées et déniées, et toujours dans le but pré-établi de rétablir l'harmonie. Et elle nous "représentera le même plat" tant que nous n'aurons pas vu, reconnu et fusionné avec la sensation originelle
"Il n'y avait pas deux choses, mais celui qui voyait ne faisait qu'un avec ce qui était vu, comme si ce qui était vu n'était pas vu mais était uni à celui qui voyait" 
                                                              Plotin

Voilà le sens profond du Soin réunifiant : retrouver, renouer, réunir ce que nous avons séparé, ignoré … en permettant de faire la place en nous pour laisser agir l'Intelligence issue des étoiles qui est toujours là, en nous.



"De façon générale, le futur est une réplique du passé.(…)
Si votre mental traîne un lourd fardeau de passé, vous répéterez les mêmes expériences, car sans présence, le passé se perpétue de lui-même.(…)
Ce que vous percevez comme le futur fait intrinsèquement partie de votre état de conscience dans le moment présent.(…)
La qualité de votre conscience dans cet instant-ci façonne votre avenir (…)
Si la qualité de votre conscience à ce moment-ci détermine le futur, qu'est-ce qui détermine la qualité de votre conscience ? 
Votre degré de présence. 
Par conséquent, le seul domaine à partir duquel le véritable changement peut s'opérer et où le passé peut se dissoudre, c'est le présent."  
                                                                                              Eckhart Tolle

         



Le massage : un Passage 

(j'ai écrit ce texte alors que je pratiquais encore les massages, mais cela parle aussi du Soin réunifiant)


Voici des regards de Sages qui, mieux que des mots, nous montrent le chemin vers le Silence intérieur où tout Est …

Plongeons maintenant dans ce que nous dit Victor Hugo et baignons nous dans l'océan de ces yeux …
"Chose inouïe, c'est au-dedans de soi qu'il faut regarder le dehors"
Victor Hugo


      Qu'est-ce que "le dehors" au cours d'un massage ? Les mains du masseur …
Tout le chemin pour permettre de lâcher les tensions sur tous les plans de notre être, nous empêchant d'être nous-même -d'Être-, est de comprendre dans et par le corps que ces mains sont en nous … Elles ne sont pas séparées de notre corps, et ce qui les relie à notre "dedans" est notre ressenti du toucher. 
Lorsque qu'on plonge dans le ressenti on plonge dans la vastitude qui nous habite, le dehors n'existe plus, nous ne nous vivons plus comme un corps séparé mais comme un Tout participant au Tout.
L'expérimenter au cours d'un massage ouvre des dimensions jusque-là souvent ignorées ("chose inouïe") qui nous révèlent à nous-même, et qui peuvent être les fondations sur lesquelles ancrer un nouveau regard sur la Vie … 
Saint-Exupéry ne veut rien dire d'autre lorsqu'il dit "On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux".
Le massage devient passage … Ce qui était séparé est ré-unifié (Massage et Soin réunifiant).
     Lorsqu'on est ancré "au-dedans de soi", on est tout simplement au centre de Tout ce qui Est, là où nous ne pouvons plus donner vie aux contraires. 
Nous nous tenons au coeur de la Vie, et non plus "au coeur" du mental ! A partir de là, quelle liberté !

     Je vous invite maintenant à une plongée dans le discours sans fin du Silence que révèlent ces mots et ces yeux qui regardent le dehors au dedans d'eux-mêmes …
"Tourne ton visage vers ton propre visage.
Il n'y a personne que toi-même"
Rûmi

"Vous êtes ce que vous recherchez"
Saint François d'Assise

"Il n'y a rien à pratiquer. Connais-toi toi-même, sois toi-même. Pour être toi-même, arrête de t'imaginer d'être ceci ou cela. Sois simplement. Laisse ta vraie nature émerger. Ne dérange pas ton esprit en cherchant"
Nisargadatta Maharaj

"La seule façon d'accomplir est d'être"
Lao Tseu


     Tous nous disent la même chose : cessez de regarder au dehors, de chercher au dehors, de vous épuiser dans vos projections mentales, tout est déjà là ! Reliez-vous à votre corps, il vous montrera le chemin …
Et enfin, ma préférée :

"Le feu n'a plus de fumée quand il est devenu flamme"
Rûmi

     Nous voyons de la fumée (opaque, irritante, qui fait errer, tousser, pleurer = les vicissitudes de la vie avec son lot de frustrations, irritations, drames etc …) si nous sommes à l'extérieur de notre réalité intrinsèque, mais sitôt que nous nous fondons en elle, nous sommes au coeur de ToutEn fait, nous SommesPoint.
Dès lors comment donc pourrions nous être incommodé par la fumée ? 
C'est la croyance en une séparation, due à notre identification au mental qui est la cause de toutes nos souffrances.

Devenons flamme … !